Recettes efficaces et meilleures pour les teintures d’alcool

Алан-э-Дейл       27.05.2024 г.

Compte tenu de la grande variété de recettes, il est assez difficile de choisir les meilleures recettes de teintures d’alcool. Il convient donc, dans un premier temps, de déterminer ce que l’on investit dans la notion de «meilleures» teintures. Pour certains, les «meilleures» sont des teintures aux saveurs exceptionnelles, sans tenir compte des conséquences. Pour d’autres, ce sont des teintures dont la consommation, même excessive, ne provoque pas de maux de tête ni d’autres «conséquences». Pour d’autres encore, ce sont les propriétés thérapeutiques de la teinture qui sont déterminantes (dans ce cas, bien entendu, leur utilisation n’est pas destinée à une consommation «excessive», et même le goût est une exigence de peu d’importance).

1 Propriétés générales des teintures d’alcool

Tout d’abord, il convient de noter qu’aucune des teintures d’alcool ne sera utile à la santé si elle est consommée comme une boisson «de table». Les propriétés curatives des teintures d’alcool se manifestent lorsqu’elles sont consommées en gouttes (au maximum 30 à 100 g par jour et en respectant strictement la recette). En grandes quantités, aucune propriété thérapeutique n’est envisageable.

«Les propriétés anti-gueule de bois des teintures (absence de maux de tête, bouche sèche, etc.) sont souvent très individuelles et dépendent de nombreux facteurs :

  • L’état de l’organisme au moment de l’ingestion ;
  • la qualité de la collation ;
  • l’état émotionnel ;
  • le degré de ventilation de la pièce pendant le sommeil ;
  • la réaction individuelle du corps aux ingrédients de la teinture.

En outre, de nombreuses teintures d’alcool ne sont pas du tout destinées à être ingérées et ne sont utilisées qu’en usage externe, pour des frictions et des compresses.

Propriétés générales des teintures d'alcool

Teintures d’alcool

Nous vous recommandons de lire

  • Recettes de teintures de ciguë et indications pour leur utilisation
  • Comment s’endormir après une beuverie — méthodes efficaces de lutte contre l’insomnie alcoolique
  • Comment persuader un alcoolique de se faire soigner pour l’alcoolisme — méthodes efficaces

L’alcool permet généralement aux ingrédients de la teinture d’être mieux absorbés. En outre, les teintures à base d’alcool ont un effet «réchauffant», tant en usage interne qu’externe.

Par conséquent, en cas d’application externe, la teinture ne doit pas être utilisée à moins qu’un réchauffement local ne soit nécessaire. L’effet « rafraîchissant » est temporaire (en raison de l’évaporation très rapide de la solution d’alcool à la surface de la peau), suivi d’un réchauffement.

La consommation interne de teintures d’alcool dissous permet de conserver une humidité supplémentaire dans le corps. Par conséquent, l’utilisation de teintures d’alcool n’est pas recommandée en cas d’œdème et de maladie rénale.

2 Conditions de conservation

Toute teinture d’alcool doit être conservée dans un verre, dans un endroit sec, frais et nécessairement sombre (peut être au réfrigérateur). A la lumière, même à basse température, il y a une décomposition très rapide des molécules et la formation de nouvelles substances non caractéristiques de la teinture. En règle générale, la durée de conservation des teintures d’alcool, contrairement aux décoctions et aux infusions sans alcool, est très longue : 3-4 ans (certaines ressources indiquent qu’elle est « illimitée », mais, comme nous le savons, il n’y a rien d’éternel).

Conditions de stockage

Conservation de la teinture d’alcool dans le verre

Les enfants de moins de 3 ans ne devraient pas recevoir de telles teintures. Les enfants plus âgés ne sont pas non plus recommandés. Il convient d’être très prudent lors de la consommation de teintures en cas d’ulcères et d’acidité gastrique élevée. Toutes les teintures à base d’alcool (généralement de baies ou d’herbes) ont des propriétés d’augmentation de l’acidité.

3 Règles de collecte des ingrédients

Avant de fabriquer une teinture à base d’alcool, vous devez rassembler les ingrédients nécessaires et les préparer. La phrase « Quelle différence y a-t-il entre le moment de la collecte et celui de la préparation ? Les racines sont des racines et les feuilles sont des feuilles, que ce soit au printemps ou en automne » est absolument fausse. « Chaque baie a son propre temps », disait-on autrefois. Et cela ne vaut pas seulement pour les baies. La composition chimique des feuilles, des racines et des autres parties de la plante diffère selon les périodes de l’année (même si les éléments chimiques sont les mêmes, leur rapport en pourcentage est sensiblement différent).

Les feuilles doivent être récoltées juste avant la floraison. Lors de la collecte des feuilles, les pétioles doivent être coupés, car ils ne sont d’aucune utilité. Pour éviter les brûlures lors de la cueillette des feuilles d’ortie, il est conseillé de porter des gants. Au préalable, il faut tondre l’herbe et la laisser au soleil pendant quelques jours. Les feuilles perdent alors leur piquant.

Période de récolte de l’écorce : avril-mai. Les branches sur lesquelles l’écorce est prélevée doivent être âgées de 1 à 2 ans. Les vieilles écorces ne conviennent pas. Les branches couvertes de mousse, etc. ne conviennent pas. Une coupe en anneau de 1 à 3 cm est effectuée à une distance de 20 à 30 cm l’une de l’autre. Les anneaux sont reliés par une coupe longitudinale (1 à 3). L’écorce doit d’abord être légèrement décollée et laissée à sécher pendant 1 à 2 jours. Ensuite, il faut la peler, la sécher et la couper. Notez que les branches (ou les jeunes arbres) après une telle opération ne sont pas des habitants ! On ne peut pas «tuer» l’arbre, c’est pourquoi on n’utilise que certaines branches, qui seront ensuite coupées.

Règles de collecte des ingrédients

Collecte de l’écorce pour la préparation des teintures

La période de collecte des bourgeons : mars-avril. Il faut attendre qu’ils gonflent, mais avant le bourgeonnement. Les fleurs sont récoltées au stade de la formation des bourgeons ou au tout début de la floraison. Si l’inflorescence est une corbeille, il faut attendre que la fleur soit complètement ouverte (sauf pour les fleurs d’arnica, où les fleurs sont récoltées avant qu’elles ne s’ouvrent). Les pédoncules floraux sont enlevés.

Les fruits et les graines sont récoltés tôt le matin ou tard le soir lorsque le temps est humide. Les fruits (surtout ceux qui sont juteux) doivent être séchés immédiatement avant qu’ils ne se tordent. Les racines peuvent être récoltées par n’importe quel temps. Mais la période de récolte est importante : automne ou fin août (à la fin de la période végétative). Pour les bisannuelles et les vivaces, l’automne de la 2e ou 3e année.

Le séchage (racines, feuilles, fleurs, fruits, graines) s’effectue dans une pièce sèche et bien ventilée, à l’abri de la lumière directe du soleil. Un grenier ou même un auvent peut faire l’affaire. Les rognons doivent être séchés dans un endroit frais et sec, également à l’abri de la lumière directe du soleil. L’endroit doit être frais, sinon les bourgeons risquent d’éclore.

Certaines plantes vitaminiques et herbes contenant des glycosides doivent être séchées rapidement à des températures plus élevées (50-60º). Il s’agit des feuilles de myrtille, de durman, d’agripaume, de muguet, de digitale, des baies de cassis. Le cynorrhodon, les fraises, les baies de primevère sont séchés à 70-80º. Durée de conservation des matières premières : 1 à 2 ans pour les parties aériennes, 3 à 5 ans pour les parties souterraines.

4 Les secrets des recettes

Chaque teinture d’alcool a sa propre recette. Certaines recettes sont indiquées en cuillères, d’autres en grammes. Un tableau de correspondance est prévu à cet effet :

  • 1 cuillère à soupe avec une lamelle — 20 g ;
  • 1 cuillère à soupe sans coulisse — 15 g ;
  • 1 cuillère à café — 5 g.

Les secrets des recettes

Ingrédients pour l’infusion alcoolique

Si la teinture contient plus d’un ingrédient, ils sont broyés séparément puis mélangés. Verser la solution alcoolique ou la vodka, insister sur les ingrédients pendant 1 à 3 semaines, puis filtrer et laisser reposer encore 3 à 4 jours, à une température d’environ +8 º (peut être au réfrigérateur). Il ne faut pas oublier que pour que la teinture d’alcool soit utile, il est nécessaire de prendre de la vodka et de l’alcool de bonne qualité.

5 Meilleures recettes

Contre l’inflammation, la teinture de fleurs de calendula est bonne. Elle est utilisée en cas de maux de gorge, d’inflammation des gencives et d’inflammation de la peau. Dans 20 g de masse de fleurs de calendula, verser de la vodka (100 g). Durée de conservation : 1,5 semaine. Agiter de temps en temps. Lors de l’utilisation, diluer avec de l’eau jusqu’à 1/3. Pour les gargarismes de la gorge et de la bouche, diluer à raison de 1 cuillère à café de teinture pour 1 tasse d’eau.

En cas de maux de tête, de vertiges, de bruits dans la tête, on utilise la teinture de fleurs de trèfle rouge. Après séchage, verser la masse de fleurs dans un bocal (sans tasser ni secouer) et verser de la vodka ou une solution alcoolique. Période d’insistance : 2 à 3 semaines. Boire 1 à 2 cuillères à café 3 fois par jour. Ce remède est également recommandé pour améliorer l’irrigation sanguine du cerveau (y compris pendant la rééducation après un accident vasculaire cérébral).

Pour les contusions, les ulcères et le traitement des plaies avec suppuration, utiliser de la teinture de fleurs de lilas. 3 cuillères à soupe de masse florale sont versées dans 200 ml de vodka. Période d’insistance : 1,5 semaine. En usage externe (plaies, ulcères, suppuration, inflammation des muqueuses de la bouche), utiliser comme produit de remplissage pour les compresses et les lotions.

En cas de rhume ou d’inflammation du tube digestif, utiliser des infusions maison de camomille. Dans 2 cuillères à soupe de feuilles de camomille, verser 200 ml de vodka ou de solution alcoolisée. Durée de l’infusion : 1,5 semaine. En usage externe (par exemple, pour les gargarismes), utiliser une solution à 10 % avec de l’eau. En cas d’inflammation de l’estomac ou des intestins et de rhume, boire 20-25 gouttes 2 à 3 fois par jour.

La teinture de sureau est un bon diurétique pour les inflammations rénales. Pour 20 g de rhizome de sureau sauvage écrasé, verser 100 g de solution alcoolique ou de vodka. Période d’insistance : 8 jours. Boire la teinture diluée : 15-20 gouttes pour 3 cuillères à soupe, 2-3 fois par jour. Pas plus ! Sinon, il y a risque de déshydratation de l’organisme.

Meilleures recettes

Infusion de sureau

Un autre bon diurétique est la teinture d’écorce de tremble. Dans 1 cuillère à soupe d’écorce, verser 250 g de solution alcoolique ou de vodka. La période d’insistance est de 3 semaines. Puis égoutter la vodka, presser l’écorce. Les matières premières pressées sont filtrées. Boire dilué : 20-30 gouttes dans un demi-verre d’eau 2 fois par jour.

Une teinture de pissenlit est un cholérétique efficace pour les problèmes de foie. 1 cuillère à soupe de feuilles et de racines de pissenlit écrasées et 100 g d’alcool à 70 %. Période d’insistance : 1,5 semaine. Boire dilué : 20-30 gouttes dans un demi-verre d’eau 2 à 3 fois par jour.

En cas de saignements abondants (utérins, menstruels, intestinaux, hémorroïdaires), utiliser une teinture de feuilles d’ortie. Dans 2 litres à soupe de feuilles d’ortie, verser 100 g de vodka. Période d’insistance : 1 semaine. Puis égoutter la vodka, presser l’herbe. Les matières premières pressées sont filtrées. Boire dilué : 20-30 gouttes dans un demi-verre d’eau 2 à 3 fois par jour. En cas de problèmes hémorroïdaires, utiliser en externe, dilué : 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau.

En cas de saignements dans l’estomac, la teinture de gui et de prêle est un remède «réparateur». Mélanger 1 cuillère à soupe de chaque ingrédient et verser 200 g de vodka ou de solution alcoolisée. Période d’insistance : 1,5 semaine, il est parfois nécessaire de secouer. Ensuite, égoutter la vodka, presser l’herbe. Les matières premières pressées sont filtrées. Boire dilué : 15-20 gouttes pour 70 g d’eau (environ 1/3 de tasse).

En cas d’hypothermie et de rhume, la teinture de mûres peut être utilisée comme agent réchauffant. Des baies fraîches sont infusées dans de la vodka dans une proportion de 1:10. Période d’insistance : 1,5 semaine. Ensuite, égoutter la vodka, presser les baies. Les matières premières pressées sont filtrées. Boire 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour.

Photo des meilleures recettes

Teinture de mûres

En cas de rhumatisme, de douleurs articulaires, de gonflement et d’inflammation, il est recommandé d’utiliser une teinture de marron d’Inde comme remède externe. Dans 2 litres de fleurs, verser 200 g de vodka. Période d’insistance : 1,5 semaine. Filtre. Appliquer en externe, en friction.

En cas de rhumatisme, de névralgie, de radiculite, il est recommandé d’utiliser la teinture de poivre comme remède externe. Dans 2 cuillères à café de gousses de poivre écrasées, verser 100 g de solution d’alcool (70 %). Période d’insistance : 2 semaines, de temps en temps il est nécessaire de secouer. Ensuite, égoutter l’alcool, presser le piment. Les matières premières pressées sont filtrées. Appliquer en externe, en friction.

Pour traiter l’asthme bronchique et améliorer la vue, les teintures médicinales de gingembre sont recommandées. 0,5 kg d’écorce de gingembre, écraser. Verser de la vodka ou une solution d’alcool (pour couvrir complètement). Période d’insistance : 2 semaines. Utilisation diluée : 20-30 gouttes pour 1 verre d’eau. Boire après les repas.

En cas de rhumatisme, de goutte, de sciatique et de rhume, utiliser la teinture de bourgeons de peuplier en friction. Verser 200 ml de vodka ou de solution alcoolique dans 20 g de bourgeons de peuplier écrasés. Période d’insistance : 2 semaines, agiter de temps en temps. Verser ensuite l’alcool et presser les bourgeons. La matière première pressée est passée au tamis.

La teinture de tournesol est un moyen de lutter contre l’état fébrile des voies respiratoires en cas de grippe, de malaria, de catarrhe des voies respiratoires supérieures.

La préparer comme suit : dans 1 litre à soupe de fleurs marginales de tournesol, verser 200 g de vodka ou de solution alcoolique. Période d’insistance : 1,5 semaine, en agitant de temps en temps. Ensuite, égoutter la vodka, presser les fleurs. Les matières premières pressées sont filtrées. Prendre 20-30 gouttes une demi-heure avant les repas, 2-3 fois par jour.

Publications apparentées

  • Recettes de teintures de ciguë et indications pour leur utilisationRecettes de teintures de ciguë et indications pour leur utilisation
  • Comment s'endormir après une beuverie - méthodes efficaces pour lutter contre l'insomnie alcooliqueComment s’endormir après une beuverie — méthodes efficaces de lutte contre l’insomnie alcoolique
  • Comment persuader un alcoolique de suivre un traitement contre l'alcoolisme - moyens efficacesComment persuader un alcoolique de se faire soigner pour l’alcoolisme — méthodes efficaces
Гость форума
От: admin

Эта тема закрыта для публикации ответов.

[yarpp]